portraits
courants faibles est composé de deux artistes, enseignants, chercheurs, créateurs de situation Liliane Viala et Sylvain Soussan. Nous avons créé courants faibles animés par le désir partagé d’étendre nos pratiques de tisser des liens entre l’art, la culture et le travail.
Nous développons, depuis 2005, des projets avec des entreprises et des institutions artistiques. Nos dispositifs activent le potentiel sensible d’individus ou de groupes en les invitant à réinventer leurs pratiques quotidiennes.
Liliane Viala interroge les rapports qu’entretiennent les notions de création et production au-delà du champ artistique. Elle aborde l’espace dans sa dimension plastique, politique et sociale. Ses actions et ses propositions, développées en fonction du contexte révèlent des modes de sociabilité dominants. Depuis 2005, elle explore le monde du travail dans le cadre de ses activités d'enseignement. Elle mène jusqu'à 2010 un atelier de recherche et de création [ARC] à l’école d’art de Rueil-Malmaison, et depuis 2011 un cours intitulé « Pratiques artistiques et sociales dans le monde du travail » à l'école nationale supérieure d'architecture de Paris-Val de Seine.
Sylvain Soussan est prestataire de services auprès des professionnels de l’art. Avec son entreprise Soussan Ltd., fournisseur des musées, il agit dans un esprit d’innovation ou de dérision afin de bousculer les conventions de la consommation culturelle. Son musée des nuages attache à un simple verre d’eau, aux paysages et aux biens de première nécessité une importance comparable à celle des œuvres d’art.

<<< accueil